Avertir le modérateur

09/06/2010

Près de 7 femmes sur 10 n'ont pas bénéficié d'un entretien individuel au cours de leur quatrième mois de grossesse

une_sage_femme_rien_que_pour_vous_L240_H230.png

 

Plus de 66% de femmes enceintes entre 2004 et 2009 n'ont pas su qu'elles pouvaient profiter d'un entretien au quatrième mois de leur grossesse, selon une menée par l'Union nationale des associations familiales (Unaf) et le Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane), publiée ce mercredi 2 juin. Cet entretien, qui fait partie des mesures phares du plan périnatalité 2005-2007, vise à découvrir et mettre en avant les attentes et besoins des futurs parents.

Pourtant, les femmes ayant assisté à cet entretien individuel ont globalement été satisfaites. Ainsi, la plupart d'entre elles ont déclaré que cela leur avait "permis d'avoir des repères rassurants" ou se sont senties "entourées et écoutées" à l'issu de la séance.

En outre, près de 20% des femmes interrogées ont déclaré qu'elles n'avaient assisté ni à l'entretien individuel du quatrième mois, ni aux de préparation à l'accouchement. De même, près de 40% des femmes n'ont pas reçu de carnet de de maternité en amont ou à l'issue de leur accouchement.

L'enquête révèle également que le panel aurait préféré bénéficier de consultations plus longues au cours du suivi médical de la grossesse. Ainsi, 54% des femmes interrogées ont eu des consultations médicales d'une durée variant entre 10 et 20 minutes, 34% de plus de 20 minutes, et 7% de moins de 10 minutes.

Dans l'ensemble, les femmes interrogées pour l'enquête regrettent le manque de soutient dont elles ont bénéficié à la sortie de la structure médicale. Néanmoins, 29% d'entre elles ont été entourées par une personne de la protection maternelle, 16% par une sage femme, 13% par un médecin généraliste, 12% par un pédiatre et 4% par un gynécologue.

Selon l'étude, près de 40% des femmes ayant accouché entre 2004 et 2009 ont été victimes de complications au cours de l'accouchement. Cela concerne essentiellement des prématurités, des grossesses gémellaires, des césariennes ou des péridurales ratées.

Enfin, l'étude rapporte que la plupart des femmes ayant accouché avant 2004 n'ont pas constaté d'améliorations significatives en matière de sécurité, de soutien psychologique, d'écoute ou de préparation à l'accouchement, après le lancement du plan périnatalité 2005-2007.

Cette enquête a été menée par l'Union nationale des associations familiales (Unaf) et le Collectif interassociatif autour de la naissance (Ciane), au second semestre 2009, auprès de 952 Françaises ayant accouché entre 2004 et 2009.

 

Source : Le parisien

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu